Et moi, je te dis… Maud

Cela faisait longtemps que je n’avais pas mis un peu d’Izarra dans mes cocktails ! Alors aujourd’hui, on réalise un drink emblématique pour le spiritueux basque, le bien nommé ‘Et moi, je te dis… Maud’.

Et avec un nom pareil, il ne faudra pas trop en boire si vous voulez vous en souvenir ! Il faut savoir que ce cocktail a vu le jour en 1929, absolument, il y a 85 ans, vous imaginez, vos grands-parents, vos arrières grands-parents sirotaient déjà le beau liquide jaune.

Inventé par Maud Loty, une artiste, ‘Et moi, je te dis… Maud’ a même remporté le Grand Prix d’honneur du Championnat de Cocktail des Artistes de Paris, le 21 juin 1929 ; à l’époque c’était un peu leur fête de la musique à eux !
Izarra doit d’ailleurs une fière chandelle à ce cocktail qui a popularisé l’alcool de plantes frappé de l’étoile rouge.

Mais au fait, on parle d’Izarra, mais si vous voulez en savoir + vous pouvez retourner sur l’article présentant le livre de cocktails édité par Izarra, où on retrouve notre drink du jour, ou aller sur izarra.fr !
Mais en quelques lignes, tout commence en 1835 avec Joseph Grattau. Entre l’Izarra Verte et l’Izarra Jaune, le nombre et la variété des plantes changent.
Distillées, les plantes sont ensuite assemblées à un mélange de brou de noix, d’amandes et de pruneaux ayant macéré dans de l’alcool pur. Pour terminer son élaboration, un peu d’Armagnac et du sucre et vous obtenez des produits aux recettes gardées jalousement.

Et moi, je te dis… Maud
– 2 cl. d’Izarra Jaune
– 1,5 cl. de liqueur de Marasquin
– 4 cl. d’Armagnac 

Le cocktail se prépare au verre à mélange et se déguste dans un verre type martini.

Nous avons en bouche un ensemble extrêmement aromatique ; même si je trouve que la liqueur de Marasquin est trop présente. C’est riche, onctueux, gourmand et avec une longueur en bouche de toute beauté. On s’imagine parfaitement être accoudé à un comptoir avant de partir faire la fête un feutre sur la tête et du charleston plein les oreilles !

Mais pour notre musique du jour, j’ai plutôt opté pour une ambiance jazzy avec Grégory Porter.
Son nouvel album s’appelle ‘Liquid Spirit’, comme le titre de cette chanson, alors quoi de plus naturel pour notre Et moi, je te dis… Maud !

Vous pouvez retrouver les autres cocktails et leurs recettes élaborés à base d’Izarra par ici avec l’Izarra Urrezko, le Mr Green ou l’Agrume.

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.