DIPLOME DRY GIN

Diplome Dry Gin x extraterrien

Il y a peu je vous parlais de Saffron Gin, un gin élaboré par la maison Boudier. On reste à Dijon avec la présentation cette fois du dernier né, Diplôme Dry Gin.

Dernier né, en fait pas tout à fait. En réalité, Diplôme Dry Gin, premier du nom, a existé durant la seconde guerre mondiale. Et sa popularité a été renforcée par la présence de l’armée américaine dans la région de Dijon qui en avait fait son gin officiel.

Pour notre cuvée relancée en 2013, on reste dans le traditionnel. La maison qui le produit a souhaité rendre hommage à cet illustre gin en respectant la recette originelle. La bouteille arbore d’ailleurs fièrement la mention ‘Original 1945 Recipe’.

Le degré à 44% par exemple, mais aussi le mode d’élaboration et le choix des botaniques.
Seulement 8 sont utilisées : genièvre, coriandre, citrons entiers, écorces d’orange, angélique, racine d’iris, de safran et graines de fenouil.
Ces dernières sont mises à macérer dans de l’alcool neutre (issu de la betterave). Puis, la distillation se passe dans un alambic gentiment appelé ‘Bain Marie’ permettant d’extraire lentement les arômes du gin.

Pour info, les 44% permettent d’allier puissance sans pour autant perdre en finesse et en fraicheur.

DÉGUSTATION.
Le nez offre une belle expression avec des touches florales et finement épicées (clou de girofle). Le genièvre étant présent et servant de trame générale.
La texture en bouche est ronde tout en proposant une certaine tenue. C’est un ensemble complexe et très aromatique. L’évolution laisse apparaître une jolie fraicheur florale avant que des pointes plus épicées ne viennent accompagner la dégustation.

Comme quoi, le passé fait bien les choses. Diplôme Dry Gin est une alternative crédible dans ce monde impitoyable du gin ! Les cocktails classiques lui tendent les bras, notamment en Dry Martini, simplement avec quelques gouttes de Noilly Prat. Mais si vous préférez le cocktail en mode ‘Churchill’, Diplôme Dry Gin saura certainement être à la hauteur.

www.diplome-gin.com

 

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.