ORIGIN GIN – ISTOG / KOSOVO

Le pèlerinage proposé par Origin Gin de Master of Malt pour partir à la découverte des différentes variétés de baies de genièvre prend fin avec une dernière étape à Istog (ou Istok) au Kosovo.

Cette petite bourgade au nord ouest du Kosovo semble réserver un restaurant apprécié des touristes, ‘Trofta‘. Sa spécialité la truite ! Vous faites le rapprochement entre le nom du restaurant et la spécialité ? Et voilà, vous connaissez au moins un mot en albanais !
Vous en voulez un autre ? ‘Dëllinjë‘ qui veut dire ‘Genévrier’ !

Transition parfaite pour parler de ce dernier Origin Gin.

DÉGUSTATION.
C’est ample au nez, légèrement plus chaud que les autres Origin Gin balkans. En fonction de là où on place son nez, la coriandre est plus ou moins présente. Il y a aussi des notes florales (notamment la lavande) dans un esprit proche d’Origin Gin Valbone Albanie, très certainement le pin mais dans une ambiance légèrement différente.

En bouche, on retrouve la structure ressentie au nez. Une attaque rapide où on retrouve ces notes florales. L’évolution laisse apparaître des touches plus fruitées et la coriandre en rétro-olfaction. La finale se présente assez ronde avec l’apparition de pointes épicées qui prolongent la longueur en bouche de manière très sympathique.

L’ajout des botaniques fait ressortir une ambiance plus chaleureuse, comme un meuble en acajou. La coriandre reste parmi les protagonistes. En bouche, on capte une attaque plus douce et un équilibre plus fort qui laissent les notes végétales s’exprimer. La finale perd de sa puissance.
Ma préférence est nette pour la version sans l’ajout de botaniques. Mais il faudrait essayer avec différents dosages pour en être certain.

7 Gins, 7 Pays, 7 baies de genièvre, 7 résultats différents. Une démonstration magistrale de tout ce que le gin peut être.

Je ne vais pas me mettre à chanter « This is the end« … car je suis persuadé que Master Of Malt nous présentera rapidement de nouvelles destinations ! J’ai hâte de repartir en voyage.

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.