BOURBON BARRELED BIG GIN

Big Gin Bourbon Barreled_extraterrien#

Il y a peu de temps, Big Gin était déjà à l’honneur dans les colonnes d’extraterrien avec la présentation de son gin ‘classique’. Aujourd’hui, nous faisons une review sur Bourbon Barreled Big Gin, la version vieillie en fûts.

Ben Capdevielle, l’un des fondateurs de Captive Spirits, producteurs des Big Gin, voulait élaborer un yellow gin, un gin vieilli en fûts et dont la tendance autour de cette catégorie ne cesse de grandir. Pour lui, les échanges entre le bois et le gin apportent une part de mystère au spiritueux.

Pour y arriver, Captive Spirits s’est approvisionné chez Heaven Hill distillery, le plus important producteur indépendant de bourbon aux Etats-Unis. Big Gin ‘classique’ est ainsi mis à reposer pendant 6 mois dans ces fûts de bourbon.

Il n’y a aucun ajout supplémentaire afin de laisser se révéler les douces saveurs apportées par le bois.

DÉGUSTATION.
Au nez, la douceur du bois se marie parfaitement avec les baies de genièvres.
En bouche, l’attaque est suave laissant apparaître en évolution des touches épicées et de bois ; une certaine chaleur aromatique tapissant la bouche.
C’est riche et très élégant. Le genièvre fait également partie de la partition avec de légères apparitions de notes de zestes d’oranges cuits.

Ce que j’aime dans les gins vieillis, et c’est notamment pour ça que j’apprécie les genevers, c’est que l’on retrouve une complexité supplémentaire et une douceur qui apportent une structure à la dégustation plus posée, plus sage.
Surtout, ils sont le parfait trait d’union entre le gin et le whisky. Faites les découvrir à des buveurs de malt et vous capterez leur attention à n’en pas douter !

Ces ‘yellow gins’ qui arrivent sur le marché utilisent parfaitement le passé et le présent. En se servant des moyens d’aujourd’hui, tout en rendant hommage au passé, nous arrivons à un résultat qui est vraiment fort plaisant.
Et Bourbon Barreled Big Gin en est un parfait exemple.

captivespiritsdistilling.com

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.