BEEFEATER 24

Après avoir découvert l’histoire de Beefeater dans un précédent épisode (à retrouver ici), attardons-nous à présent sur Beefeater 24, le premier gin créé par un maître du gin, Desmond Payne.

J’ai eu la chance de le rencontrer à plusieurs reprises (notamment ici et ici) et je peux vous dire que nous avons affaire à un sacré passionné. 40 ans d’expérience commencée à la Distillerie Seager, complétée par un passage à la Distillerie Plymouth avant de poser ses valises en 1995 chez Beefeater, de bien belles références !
Sa conception du gin n’a pas changé d’un iota. Pour lui, le gin doit être ‘traditionnel’, c’est à dire que la richesse du genièvre doit rester parfaitement identifiable.

Avoir carte blanche pour créer un gin n’est pas chose aisée. Les envies d’ajouter telle ou telle botanique sont illimitées. Il sera aidé par ses voyages en Asie. Là-bas, les Tonic qu’il trouve n’ont pas autant de quinine ; les G&T n’ont par conséquent pas la même ardeur. Pour palier ce problème, il se met à consommer son ‘Beefeater quotidien’ avec des thés glacés.
De retour à Londres, il expérimente des distillations en y ajoutant différents thés et fait déguster ses ‘prototypes’. Le thé vert de Chine et le thé Sencha du Japon finissent par remporter la partie, parfumés mais pas trop tanniques.
Pour rendre hommage au Beefeater Crown Jewel amené à disparaître, il ajoute également à sa recette du pamplemousse.
Au total, 12 botaniques entrent en scène : baies de Genièvre, Coriandre, écorces de Citron et d’Orange, Amande, Iris, Réglisse, racine d’Angélique, Pamplemousse, thé Sencha du Japon et thé vert de Chine.

Et pour la petite histoire, les 2 thés sont également un hommage rendu par Desmond Payne au père de James Burrough qui était le marchand de thé officiel de la Reine Victoria.

Comme pour ‘Beefeater Original‘, la macération des botaniques durent 24h (le ’24’ du nom vient de là).
Mais les étapes de distillation sont raccourcies pour éviter aux tannins du thé d’être trop présents. La quantité produite est foncièrement réduite mais la qualité, elle, n’en est que meilleure.

DÉGUSTATION.
En bouche, l’attaque est assez suave, légèrement sucrée, avec une évolution franche et aromatique, notes d’agrumes (pamplemousse) et de réglisses par exemple. La finale est très longue, les thés apportent leurs tannins fins et une petite pointe épicée apparait également. L’équilibre est très bien maîtrisé et les saveurs se succèdent avec beaucoup d’harmonie. Ai-je besoin de dire que le genièvre reste présent par petites touches tout au long de la dégustation ?!

Quand on commence à mettre le doigt dans le pot de confiture, difficile de s’arrêter. Pour Desmond Payne, c’est pareil ! Après ce premier succès, les idées ne manquaient pas. En route pour une nouvelle création originale avec Beefeater Summer Edition.

We have previously discovered the story of Beefeater (you will find it here), let us now focus on Beefeater 24, the first gin created by the master distiller, Desmond Payne.
.
I was lucky to meet him several times (including here and here) and I can tell that he is a huge enthusiastic man. 40 years of experience started at Seager Distillery, then at Plymouth distillery before settling in 1995 at Beefeater, some wonderful references!
His gin philosophy never changes. For him, gin must be ‘traditional': the juniper must be clearly identifiable.
.
He had no restraint to create his gin. The desire to add specific botanicals was enormous. He was helped by his travels in Asia. There, Tonic does not have enough quinine ; Therefore, G&T does not have the same intensity. To overcome this problem, he started to consume these ‘daily Beefeater‘ with iced tea.
Back to London, he experimented with distillation by adding different teas and enjoyed his ‘prototypes’. Green tea from China and Sencha tea from Japan won the game, fragrant but not too tannic.
To pay tribute to the Beefeater Crown Jewel, he added grapefruit to the recipe.
12 botanicals composed and still compose this gin: Juniper berries, coriander, lemon peel and Orange, Almond, Iris, licorice, angelica root, Grapefruit, Tea Sencha Green Tea from Japan and China.
.
Both teas are a tribute to James Burrough‘s father who was the official tea merchant of Queen Victoria.
.
As for ‘Beefeater Original’, botanicals macerate 24 hours (the ’24’ of the name comes from there).
But distillations are shorter to avoid the tea tannins being too strong. The quantity produced is reduced but the quality is better!
.
TASTING.
On the palate, the attack is fairly smooth, slightly sweet, a frank and aromatic evolution comes with citrus (grapefruit) and licorice for example. The finish is very long, teas bring their fine tannins and a faint spicy touch also appears. This gin is well balanced and flavors follow one another with great harmony. Do I need to say that juniper remains present with small notes throughout the tasting?!
.
When we start putting our finger into the jam pot, it is hard to stop. For Desmond Payne, it’s the same thing! After this first success, many new ideas came to him. It is time to discover a new original creation: Beefeater Summer Edition.

www.beefeater24.com

 

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] vilement profiter de la semaine Beefeater d’Extraterrien pour proposer deux recettes pour le Beefeater 24, à mon sens plus beau produit de la gamme — je ne suis pas très amateur du Beefeater […]

  2. […] – 7 Dials – Adler Berlin Dry Gin – Aviation Gin – Beefeater + Beefeater London Edition 47° – Beefeater 24 – Beefeater London Market – Beefeater Summer Edition – Beefeater Winter Edition – Big Gin – Big Gin […]

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.