W Lounge – Paris Opéra

Dans le quartier de l’opéra à Paris, le choix en bars à cocktails est plutôt limité. Alors entre les bars de palace et le Harry’s New Bar (qu’il faut vraiment évité), le W Lounge a trouvé sa place.

Il s’agit là aussi d’un bar d’hôtel mais disposant de sa propre entrée. Ouvert il y a quelques mois, il a réellement le potentiel de devenir un nouveau point de chute quel que soit l’heure !
A l’intérieur, on retrouve deux ambiances. Côté bar, c’est plutôt trendy et vitaminé en musique, côté hôtel, des espaces façon alcôve pour déguster plus tranquillement son cocktail.

Au shaker, c’est Aurélie Panhelleux qui manage les bartenders. Depuis ma visite, la carte des cocktails a dû légèrement évolué avec des créations qui vont puiser dans des spiritueux peu utilisés et des marques premiums.

Pour mon passage, j’ai laissé carte blanche à Aurélie en lui donnant uniquement comme base le Gin Williams Chase (un gin élaboré à base de pomme).

Le résultat se présente de la sorte :
– Gin Williams Chase
– Saint-Raphaël Rouge
– Bénédictine
– Groseille fraiche
– Fève Tonka fraiche rapée

Le choix de certains ingrédients est déjà intéressant ; on a peu l’habitude de voir ça. L’ensemble est très surprenant, mais je viens dans les bars à cocktails pour ça !
On a l’impression que le drink raconte une histoire. Les différents constituants apparaissent au fur et à mesure.
On est en fait, un peu désorienté par cette explosion aromatique !

Pendant ma dégustation, Agnetha Fältskog (une ancienne d’ABBA) et son Wrap Your Arms Around Me me chatouillait les oreilles. Un morceau de 1983 mais qui possède encore cette touche moderne, très actuelle !

Si vous êtes également un oiseau de nuit, sachez que le W Lounge organise très régulièrement des événements, concerts… Il ne vous reste plus qu’à contourner l’Apple Store Opéra et pénétrer dans cet antre, vous y serez bien accueilli et surtout bien servi !

W Lounge
4 rue Meyerbeer
75009 Paris
wparisopera.fr/bar-w-lounge

foursquare

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.