Hot Gin Punch

Vous n’en pouvez plus de cette pluie, de ce froid, de ce manque de lumière et vous avez envie d’autre chose que d’un vin chaud, la solution existe et elle s’appelle Hot Gin Punch.

Voilà une double nouveauté. Petit #1, c’est un Punch qui se déguste chaud. Petit #2, il n’est pas élaboré à base de rhum mais à base de Gin ! Oui madame.
Et question Gin, je ne vous prends pas n’importe lequel, c’est avec Hendrick’s que la recette se prépare. Oui monsieur.

Préparer ce cocktail est différent des autres, car il demande une certaine élaboration et cela se passe en cuisine.
Il est à noter que les proportions qui suivent permettent de préparer 6 tasses, il n’est pas nécessaire de vous servir de grands mugs pour tout finir !

Enfin, la recette s’inspire d’un punch conçu par Charles Dickens en 1850, car oui, à cette époque, déguster des punchs à base de gin était très chic.
Je milite pour le retour de cette bonne pratique. Qu’on m’appelle Nadine de Rotshchild s’il vous plaît.

Hot Gin Punch
– 3 tasses à thé de gin Hendrick’s
– 3 tasses à thé de vin de madère
– 3 clous de girofle
– 1 pincée de noix de muscade râpée
– 1 cuillère à café de cannelle en poudre
– 2 cuillères à café de sucre roux
– 4 cuillères à soupe de miel
– 6 zestes de citron et d’orange
– 1 petite tranche d’orange
– ½ ananas frais, coupé en morceaux
– le jus de deux citrons

Hot Gin Punch by Hendrick's

Hot Gin Punch by Hendrick's

La suite est assez simple. Mélangez tous les produits cités ci-dessus dans une grande casserole ou marmite (petit faitout à confiture accepté). Vous faites monter la température doucement puis vous laissez mijoter à feu doux environ 20 minutes. Après, plus vous laisserez longtemps, plus le goût se verra charger par les épices, c’est vous qui voyez ; mais ne buvez pas tout au fur et à mesure.

Dégustez chaud tout simplement dans une tasse à thé.

Maintenant que ma tasse fume et embaume, il est temps de l’accompagner. Au début je m’imaginais en train de siroter mon Hot Gin Punch un matin d’hiver, à New York, non loin de la 5ème Avenue, dans les années 1960, en compagnie de Christina Hendricks, juste avant qu’elle ne parte travailler chez Sterling Cooper Draper Pryce.

Mais cette vision Mad Men était trop classique, pas assez moderne. Hendrick’s est un gin jeune et qui se veut ‘Unusual’. Il fallait quelque chose de plus alternatif mais sans y perdre la chaleur de ce cocktail.

Et là, Boom ! La chevelure en pagaille, les yeux de biches, les tatouages envoutants, et la voix chaude, Amy Winehouse apparut devant moi. Cette chanson, Our Day Will Come, est d’ailleurs une reprise d’un morceau écrit par Bob Hilliard and Mort Garson en 1963 et interprété par le groupe Ruby & The Romantics.

Cela aurait été un sacré petit dej’ !

 

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] le retour des cocktails chauds est le bienvenu. On a déjà parlé sur extraterrien.com du Hot Gin Punch, mais difficile de ne pas évoquer l’un des plus emblématiques cocktails de cette […]

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.