Clover Club

Après quelques cocktails à base de whisky (cf. L’Ecusson & Mamie Taylor), il était temps de rendre au Gin une place de choix ! Et avec le Clover Club, on se prépare à passer de l’hiver à l’été avec onctuosité et légèreté !

Comme beaucoup de cocktails élaborés autour du début du XXème, il existe plusieurs recettes. C’est également l’avantage, on peut l’adapter en fonction de ses préférences, attentes, ou ingrédients à disposition.

Pour ma part, j’ai puisé ma recette dans le formidable livre de Frédéric Le BordaysLes nouveaux cocktails classiques. Il faudra le retester car dans le Difford Guide, il existe d’autres recettes, elles aussi intéressantes.

L’histoire du Clover Club, raconté dans le livre, évoque à l’origine un groupe de journalistes qui se retrouvaient régulièrement pour refaire le monde à l’hôtel Bellevue-Stratford situé à Philadelphie. Plusieurs de ses membres appréciés particulièrement ce cocktail, le nom est ainsi resté.

Mais alors on met quoi dans son shaker ?

Clover Club
– 4,5 cl. de Gin
– 2,5 cl. de jus de Citron frais
– 1,5 cl. de sirop de Framboise
– 2 cuillères à café de sucre
– 1 blanc d’oeuf

On commence par assembler tous les ingrédients, dans le shaker, mais sans glaçon, pour procéder à une homogénéisation. Le procédé s’appelle le Dry Shake. On ajoute ensuite la glace en cubes, on shake énergiquement. On verse ensuite dans un verre à cocktail et on peut même décorer d’une framboise fraiche !

Pour le gin, j’ai opté cette fois pour un Beefeater London Market pour ses notes fraiches, estivales sans pour autant apporter une surenchère sur la partie agrume.
Et côté sirop, je n’ai pas eu besoin de préparer le mien, car j’ai puisé dans la collection de chez Sipeasy, qui en propose des excellents.
Côté blanc d’oeuf, on met la dose que l’on apprécie, plus ou moins onctueux. Cela ne modifie pas foncièrement le goût du cocktail mais apporte par contre un velouté qui accompagne bien cet élégant et fruité cocktail. Le blanc d’oeuf peut rebuter au départ mais, une fois essayé, vous serez bluffés par le résultat. Comme on dit, demandez conseil à votre barman !

Je trouve que le Clover Club est un cocktail parfait avez le retour des beaux jours. Et surtout, son équilibre peut plaire à tout le monde. Je ne suis pas particulièrement adepte des cocktails trop fruités, mais là, avec une petite dose de sirop, on parfume subtilement le cocktail.

Question ambiance sonore, je cherchais un morceau qui possède quelques petites touches ‘girly’ dans un morceau masculin. Et à l’écoute d’Amoureux Solitaires’ d’Etienne Daho, qui n’est autre qu’une reprise de Lio, je me suis dit que j’y étais ! Après quelques verres de Clover Club, on pourrait presque se mettre à danser comme Lio dans son clip, se laissant porter par la musique & les paroles !

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.