Aberlour 18

Vous sentez le froid qui arrive ? Respirez cet air frais et embrumé. Saint-Hubert a sifflé le début de la récrée pour le plus grand plaisir du whisky Aberlour. Chaque année la célèbre distillerie festoie entre ripaille de gibiers et whisky. Aujourd’hui, attardons-nous un instant et prenons le temps d’ouvrir l’Aberlour 18 Double Cask Mature

Avec un nom pareil, toute une histoire en perspective.
On va déroger à la règle en commençant par la fin. Double Cask Mature, vous m’en dites plus ? C’est le mode de vieillissement des eaux de vie qui compose ce nectar. Elles ont soit patienté dans des fûts de bourbons, soit des fûts de sherry, pendant le même nombre d’années. Le master distiller assemble ensuite selon son inspiration (ou la trame qu’il doit retrouver) en puisant dans les différents lots.
Par contre, il n’est pas nécessaire d’avoir une part égale de chaque type de fûts dans le résultat final. 

On peut dire qu’Aberlour reste fidèle au compte d’âge contrairement à la tendance actuelle où de plus en plus d’étiquettes voient fleurir de jolis noms très euphoniques (qui a dit marketés ?) en lieu et place d’un chiffre.
18, cela signifie que les plus jeunes eau de vie qui le compose ont au minimum 18 ans.  

Quant à Aberlour, un nom bien connu. Depuis 1879 où James Fleming a fondé sa distillerie, le Speyside n’est plus tout à fait le même. Mais seriez-vous capable de la placer sur une carte ? Tout de suite moins évident.
Et en attendant qu’une version du jeu des villes de Michelin voit le jour en version ‘Distilleries’, vous pouvez toujours cliquer sur ce lien où vous imaginer une bâtisse au bord du Lour, une petite rivière qui se jette dans le Spey quelques kilomètres plus loin.  

Aberlour 18  x extraterrien

Maintenant que le tour du propriétaire est fait, il est temps d’ouvrir le flacon et d’en découvrir les différentes notes.

Dès le bouchon retiré, les vapeurs embaument l’espace. Quelques centilitres dans un verre, quelques toutes petites gouttes d’eau pour exalter les saveurs et on découvre avec plus de précision des notes chaudes et des touches d’orangettes, ces écorces d’oranges enrobées de chocolat.
En bouche, on retrouve une belle opulence. Ce 18 ans Double Cask Mature est équilibré, la trame agrume prolonge le nez accompagnée de touches plus rondes. Et la finale, elle est longue, très longue, douce et charmante, du velours. 

Pour vous inspirer à l’approche de la fin d’année, Alain Passard, qui a concocté le menu du Aberlour Hunting Club de cette année, préconise avec notre whisky un ‘corps à corps de gibier haute-couture’, du faisan et du colvert. Il ne vous reste plus qu’à trouver une cheminée et le tableau sera complet.

Pour vous remémorer l’ambiance du Aberlour Hunting Club, vous pouvez relire cet article !

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.