SIPSMITH

Sipsmith est une jeune distillerie mais qui fait déjà beaucoup parler d’elle. Elle a pris le temps de murir son projet pour devenir la première distillerie à ouvrir dans Londres depuis plus de 200 ans.

Bien que la première bouteille soit sortie le 14 mai 2009, l’histoire commence plusieurs années auparavant. C’est en 2002 que Fairfax Hall & Sam Galsworthy, les deux co-fondateurs de Sipsmith se rencontrent. L’idée d’ouvrir dune distillerie prend son temps jusqu’à s’accélérer à partir de 2007. Ils quittent les jobs respectifs, vendent leurs maisons et investissent tout dans ‘Prudence‘, un alambic en provenance de Christian Carl, la plus ancienne fabrique allemande d’alambics.
Ils découvrent également à Hammersmith, un quartier résidentiel de Londres, un local, ou plus précisément un garage. Le lieu semblait les attendre car le précédent occupant était Michael Jackson, un homonyme de l’américain. Ce Michael est un écrivain et journaliste qui publia plusieurs ouvrages sur la bière et le whisky. Et par le passé, de la fin du XIXeme aux années 60, le bâtiment abritait une micro-brasserie, fournissant de la bière pour un pub du quartier.
Mais nous sommes encore loin de ce jour de mai 2009. Car c’est pratiquement 2 ans de combat qui ont du être mené pour obtenir une licence d’exploitation.
Ils sont rejoints dans l’aventure par Jared Brown qui deviendra leur Master Distiller.

Sipsmith joue la carte de l’artisanat, du cousu main. C’est pour cela que ‘Prudence‘ est un petit alambic de 300 litres. Pour info, le nom ‘Prudence‘ est un clin d’oeil ironique à l’expression que Gordon Brown utilisait beaucoup à cette époque ! Et le choix d’un alambic tout de cuivre vêtu était la volonté de Fairfax Hall & Sam Galsworthy qui trouvaient que le métal jouait sur la texture du spiritueux.

Sipsmith produit gin et vodka. C’est sur la base de cette dernière que le premier est élaboré.
Les 10 botaniques sélectionnées le sont évidemment avec le plus grand soin. On retrouve : baies de Genièvre (de Macédoine), Coriandre, racine d’Angélique, racine de Réglisse, racine d’Iris, poudre d’Amande, écorce de Cassia, Cannelle, zestes d’Orange et de Citron. Nous sommes dans une sélection classique, sans extravagance, mais c’est le but recherché.
Pour abaisser le résultat à 41,6%, une eau de source est utilisée. Mais pas n’importe laquelle. Elle provient de Lydwell Spring qui est une des sources de la Tamise. L’esprit artisanal est là aussi présent puisqu’ils vont directement puiser l’eau qu’ils ramènent dans des petits containers !

Et pour apporter une dernière touche ‘artisanale’, une petite étiquette est apposée sur chaque col. Dessus est inscrit le numéro de lot (batch) ; chaque jour une nouvelle cuvée. La distillerie a créé une adresse internet (http://www.sipsmith.com/your-batch) où il est possible de connaître la date d’élaboration ainsi que la pensée du moment.

Pour ma part, ma bouteille a vu le jour le 4 janvier 2012, et il semblerait que le temps n’était pas du tout de la partie à Londres ; leurs esprits s’évadant à la lecture d’une photo de surfeurs californiens attendant la vague !

DÉGUSTATION.
Le nez est frais élégant avec les baies de genièvre en majeur. Des notes de bois secs émanent également. En bouche on retrouve cette pureté du genièvre qui est magnifiquement mis en avant par les autres botaniques, agrumes et épices notamment. La finale est ample et la réglisse fait son apparition.
Sipsmith est un gin fin, élégant et parfaitement équilibré.
Nous sommes comme emportés sur une terre où exhalent ces notes offrant une atmosphère très agréable.

Clairement affichée comme ‘Independent Spirits‘, Sipsmith a réussi une très belle réalisation qui offre un goût moderne sans renier les fondamentaux. Un vrai gin pour les amateurs de genièvre qui sauront facilement reconnaître ce flacon par la représentation de ‘Prudence‘ avec une tête de cygne très stylisée  sur l’étiquette.[/marge]

Sipsmith is a young distillery wich is already known. It has taken the time to grow its project to become the first one to open in London since more than 200 years.
.
The first bottle was delivered the May 14th 2009, but the story began several years before. It is in 2002 that Fairfax Hall & Sam Galsworthy, the two Sipsmith’s co-founders, have met each others. The idea of openning a distillery took its time to speed up in 2007. They leave their respectives jobs, sell their houses and invest every peny in ‘Prudence‘, a pot still from Christian Carl, the german older alambic maker.
.
They dicovered in Hammersmith, a London’s residential block, a garage. This place seemed waiting for them because the past man who was living their was Michael Jackson , an homonymous of the american singer. This Michael is a righter and journalist who wrote severals books on beer and whiskies. And by the past, from the end of the XIXe century to the 60’s, the house was making alcohol, delivering beer for a local pub.
But we are far away from the day of 2009. Because it is barely 2 years of fight to obtain the explotation licence. Jared Brown helped them in the adventure and will become their Master Distiller.
.
Sipsmith is an handmade gin. This is why ‘Prudence’ is a small 300l pot still. For knowledge, the name ‘Prudence’ is an ironic quote that Gordon Brown used to say at this time! And the choice of an all coppered pot still was the will of Fairfax Hall & Sam Galsworthy who found that the metal played on the alcohol texture.
.
Sipsmith is making gin and vodka. It is on the last one’s bases that the gin is made. The ten botanicals were surly choosen with a lot of  attention. We can find some juniper berries of Macedonia, Coriander, Angelica, Licorice root, Iris root, Almond powder, Cassia’s berk, Cinnamon, Orange and Lemon peels.
We are here in a classic selection, without any extravagance, but this is the main goal.
.
To lower the result to 41,6%, the Lydwell Spring water is added, this is one of the Thames sources. The handmade spirit is here again followed, in fact they are directly taking the water of the river and taking it back in little containers.
.
And to bring a last artisanal touch, a Small label is used on every bottle. On it is written the batch number. You can follow the URL to know when your bottle has been made with a daily thought too (http://www.sipsmith.com/your-batch).
.
For my part, my bottle was born the January 4th 2012, and it seems that the weather was not really good in London at this date ; their thoughts being taken by a picture of californian surfers waiting waves.
.
TASTING.
The nose is fresh and elegant with the juniper berries in major. Some dry wood notes are coming too. In the mouth we find this juniper cleanliness wich is brillantly upgraded by the others botanicals, citrus and spice to quote some. The final is smooth and the licorice makes its apparition.
Sipsmith is a nice gin, graceful and well balanced.
.
Clearly spoted like an ‘Independant Spirits’, Sipsmith made a really great production wich offer you a modern taste without forgeting the essentials. A gin who will easily to reconize with the really stylistic swan head illustration of ‘Prudence’.

www.sipsmith.com

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] Strength – Professor Cornelius Ampleforth Cask Aged Gin – Right Gin – Rives Gin – Saffron Gin – Sipsmith – Sipsmith Summer Cup – South Bank – South Gin – Tann’s – Tanqueray Export Strength – […]

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.