Thomas Dakin Gin Fizz

Quand mon Ginvent Calendar s’est ouvert en ce jour du 5 décembre 2012, le flacon de Greenall’s Gin est apparu. Il ne restait plus qu’à le tester en cocktail pour partir à sa découverte.

Nous devons ce gin à la distillerie G&J Greenall. Une maison fondée en 1761 qui produit aujourd’hui notamment Greenall’s, Bloom Gin ou Berkeley Square Gin. Voilà trois gins qui ne sont pas encore dans ma collection, cela ne va pas du tout !

Bref, leur site propose en tout cas un très grand nombre de cocktails adaptés à chacun de ces gins. Et comme nous sommes en période hivernale, j’avais envie de tenter un mix utilisant le thé, ingrédient étant assez en vogue. Surtout qu’après la lecture du Earl Grey MarTEAni de François sur Bottoms Up, l’intérêt était encore plus grand.
En découvrant la recette du Thomas Dakin Gin Fizz, je savais que j’avais trouvé mon bonheur !

Thomas Dakin Gin Fizz
– 3,5 cl. de Greenall’s Gin
– 2 cl. de Thé Earl Grey concentré
– 0,5 cl. d’eau de Fleur d’Oranger
– 1,5 cl. de jus de Citron
– 1,5 cl. de blanc d’oeuf
– 1 cl. de sirop de Sucre

Pour réaliser mon Earl Grey, je me suis rendu chez un marchand de thé et mon choix s’est arrêté sur une version où la bergamote est assez présente et où les fleurs de bleuet sont assez peu présentes (dédicace à François !) ; on me l’a vendu comme un thé Earl Grey assez classique dans son goût. Il fallait maintenant que je le rende concentré. Une recherche sur internet m’a permis de découvrir une solution ; même si je ne sais pas si c’est la bonne ! Il suffit de mélanger une dose classique de thé (environ 2 grammes) dans une demi tasse à thé d’eau chaude. On laisse infuser 2, 3 minutes et le tour est joué.

Ensuite on ajoute tous les ingrédients dans un shaker sans glace. On shake une première fois. Puis on ajoute les glaçons et on re-shake. Double filtration et on sert dans une flute à champagne. La recette dit de râper de la réglisse en décoration.

Le résultat est délicieux, frais, onctueux et élégant, même si le thé et le gin sont peu présents à cause de la fleur d’oranger ; à tester avec quelques gouttes de moins. Un cocktail parfait pour une fin de week-end !

Et alors, si vous écoutez en même Wait de M83, la fin du monde peut arriver sans crainte, vous aurez vécu un petit moment extraterrien !

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.