Quinetum by Hendrick’s

Attention, aujourd’hui on va parler d’une petite bombe. Il y a quelques mois, le gin Hendrick’s a décidé de lancer un nouveau produit. Et comme l’auto-proclamé ‘Unusual Gin’ ne pouvait faire les choses comme tout le monde, il a décidé de sortir un Cordial : Quinetum. Préparez les papilles, ça va défriser.

Petite page consommation pour commencer. Il faut savoir qu’en Angleterre 75% du gin est consommé avec du tonic ; et on ne parle même pas des espagnols !  C’est aussi à cause de ce constat que Quinetum existe aujourd’hui.

L’histoire commence en fait bien avant. Hendrick’s avait créé auparavant un cordial à base de quinine appelé ‘Battersea‘. Lesley Gracie, la master distiller de Hendrick’s, et ses équipes ont cherché à perfectionner la recette, Quinetum était né.

Pour y arriver, Lesley Gracie s’est inspirée du travail de Thomas Whiffen, un mathématicien pionnier et chimiste du XIXème, qui a développé l’utilisation de la quinine et de ses produits connexes. Il a été la première personne à synthétiser la quinine, permettant la mise au point d’un nouveau médicament miracle contre le paludisme.
Et pour tout savoir sur la quinine, rendez-vous sur la page Wikipedia ! Mais il faut savoir que cette molécule est issue d’un arbuste plus connu sous le nom de Quinquina.

Bref, Quinetum est un mélange unique et complexe. Difficile de vous faire le listing précis des ingrédients, mais au delà de l’écorce de quinquina à partir de laquelle, la quinine est extraite, nous retrouvons des distillats de plantes comme la lavande ou la fleur d’oranger. Il y a également des infusions de chardons béni et une sorte de plante d’absinthe. Enfin un peu de glycérine pour la texture légèrement sirupeuse et un peu de saccharose pour des raisons réglementaires. Au final, un produit titrant 4%vol, mais il ne faut pas se fier à ce si petit degré, car en bouche, c’est une explosion de saveurs.

Le gin Hendrick’s est connu pour être un spiritueux frais. La recette de Quinetum a été spécialement conçue pour venir compléter la palette aromatique de ce grand frère. Les notes agrumes et florales du gin se complètent avec celle d’orange et de lavande de Quinetum. L’amertume s’équilibre bien avec les notes du gin et cela fait ressortir les botanicals de Hendrick’s telles que les baies de cubèbe. Mais je vous rassure Quinetum fonctionne également avec d’autres spiritueux ; on en reparle dans quelques jours !

Quinetum_x_extraterrien

 

Dans la philosphie de Hendrick’s, la devise ‘Small is Beautiful’ est bien présente.
Le premier batch a permis de faire naître seulement 4300 flacons. Mais il n’est pas forcément prévu qu’il y ait une nouvelle série.
Une production confidentielle, une distribution dans quelques bars à travers le monde, en résumé, Quinetum n’est pas à vendre ! Il se la joue ‘Où est Charlie’ et ce sera à vous de déceler les bars qui l’ont des autres.

Enfin, et ce petit point montre comment la vision (le marketing ?!) de Hendrick’s est bien fait, le design du flacon de Quinetum se base sur une bouteille de poison des années 1940 retrouvée chez un vieil antiquaire londonien.

Cette petite flasque de 20 cl. va permettre aux bartenders de s’éclater permettant d’apporter les nuances de la quinine sans utiliser le traditionnel Tonic. Une nouvelle voie qui s’annonce fort prometteuse. Mais il va falloir en profiter rapidement car Quinetum risque vite de devenir un ectoplasme fantasmagorique qu’il sera impossible de capturer.

Quinetum x extraterrien

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.