Bacon Manhattan

Chez extraterrien.com, on aime les expérimentations et on vous propose aujourd’hui un Manhattan qui flore bon le redneck enfumé à côté de son barbecue. Faites un big Hug au Bacon Manhattan.

Avec un nom pareil, j’espère vraiment que Google va me faire un super référencement ! Car j’espère que vous serez aussi intriguer que lui. Le Bacon Manhattan, qu’est ce que c’est ? C’est tout simplement un manhattan dont le bourbon a préalablement rencontré du cochon.

Je m’explique. Avec les beaux jours qui arrivent, l’envie de se faire griller une petite tranche de poitrine de porc fumée vous titille les papilles. Et bien, c’est parfait. Prenez-en quatre, et surtout récupérez la graisses de votre cuisson.

Ensuite, versez le contenu de votre bourbon dans un saladier et ajoutez-y la graisse récoltée. Pour ma part, j’ai opté pour ce bon vieux Jack Daniel’s ! Laissez infuser 60 minutes et hop au congélateur. L’action du froid faisant, vous allez vous retrouver avec une voie lactée dans votre bourbon. Il sera temps de filtrer pour retirer tous ces points blancs.

Vous pouvez ré-embouteiller pour une prochaine utilisation !
(quelques photos instagram de l’opération, ici, ici et ici).

A présent, passons à notre manhattan.

Manhattan
– 5 cl. de Bacon Bourbon
– 2,5 cl. de vermouth rouge
– 2 dashes d’Angostura Bitters

Le manhattan se prépare au verre à mélange en y plaçant tous les ingrédients + quelques glaçons.
Pour ce cocktail, la cerise au marasquin n’est pas obligatoire !

 

Est-ce que j’ai plus de poils sur le torse après avoir bu mon Bacon Manhattan ? Et bien non, mais il faut reconnaître qu’il y a goût supplémentaire assez ‘original’ voire étrange. La texture en bouche est elle aussi légèrement modifiée, c’est plus gras !

Dans cette configuration, le manhattan devient clairement une boisson de repas. Et comme vous avez de la poitrine fumée grillée, autant vous préparez un gros bacon cheese burger !

Mais si vous préférez le siroter seul, n’oubliez pas de mettre ZZ Top à fond.
Allez cadeau bonus, le clip WTF Burger Man de nos barbus préférés.

 

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.