Madonna x Stade de France x Smirnoff

14 juillet, une grande date pour la France… Et pour extraterrien, une virée au Stade de France pour voir la Madone avec Smirnoff !

Smirnoff x Madonna, voilà un partenariat qui s’est matérialisé il y a quelques semaines avec la sortie d’une édition limitée colorée et scintillante inspirée par l’artiste. Pour fêter la première date française de Madonna, Smirnoff avait affrété un Bus Party pour se mettre dans l’ambiance, direction Saint-Denis ! C’est assez amusant de traverser Paris dans une ambiance de boîte de nuit sans que personne à l’extérieur ne soit interpelée par le bruit, sacrément bien insonorisé ce bus !

Mais revenons à nos moutons ! Le Stade de France s’est rempli tout doucement, le public n’étant pas motivé pour assister à la première partie. Dommage pour eux, car après un lancement (poussif) de Martin Solveig, l’apparition de Will I Am des Black Eyed Peas a réveillé tout le monde en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Il fallait bien ça, car après c’était une bonne heure d’attente avant de voir une grande crinière blonde apparaître. Et question show, elle a ensuite envoyé !

Bon, les critiques lues après le spectacle n’étaient pas tendre avec Madonna mais en tant que personne ayant peu de connaissance sur sa discographie, j’ai vu dans l’ensemble ce à quoi je m’attendais. Oui, 90% du concert était en play back mais ça, ce n’est pas une nouveauté ; Oui, la communication avec le public était quasi inexistant mais là encore pas une grande surprise (Elle est partie dans un ‘Thank you Good Bye’ laconique à la fin d’un morceau, sans saluer le public, sans faire de rappel). Elle était là pour faire son show, pour se donner en spectacle diront certains, mais à 53 ans, elle reste impressionnante !

Le + de la représentation (plus 1 spectacle qu’un véritable concert !), c’est la troupe qui accompagne Madonna réalisant des chorégraphies réglées au millimètre, des acrobaties époustouflantes. Les différents tableaux (morceaux) s’enchaînaient parfois bizarrement mais il y avait une cohérence pour les titres issus du dernier album, une ambiance gangsta que même Mia aurait apprécié !

Une chose est sûre, je ne dégusterai plus de vodka Smirnoff sans penser à ce concert ! Il y a pire comme Madeleine de Proust !
Merci à toute l’équipe pour cette organisation.

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.