Prescription Cocktail Club

Le Prescription Cocktail Club fait parti de ces bars qui ont relancé la tendance cocktails dans la capitale. Alors on prend le métro direction Odéon pour découvrir cette adresse rue Mazarine.

Une porte noire et des vitres fumées donnent un indice sur la destination. Une fois à l’intérieure, la déco prohibition est aujourd’hui devenue classique mais reste toujours aussi confortable. La musique plus urbaine contraste mais apporte cette modernité au lieu.
Pas trop de monde, une place au comptoir, ça commence bien ! La carte propose des recettes très originales, avec du radis ou même du pavot.

Je dis Banco au Pavot Ordonnance, une création de Guillaume, qui est justement là aujourd’hui. Il m’avait bluffé il y a quelques mois à l’époque où il était au BallRoom avec sa création Monkey Flower Sour. Pour la réalisation, c’est Javier, qui opère de mon côté du bar, qui s’y colle.

Pavot Ordonnance
– Gin Beefeater 24
– Sirop de Pavot
– Citron jaune
– Aphrodite Bitter
– Angostura Bitter
– Perrier
– Blanc d’oeuf

C’est doux, élégant, imaginatif, parfaitement équilibré. Personnellement, j’aime le goût du pavot, et on le retrouve de manière subtile tout au long de la dégustation. Et l’onctuosité du blanc d’oeuf est légère. Le shake n’est en effet pas trop long pour ne pas écraser les saveurs et l’équilibre du cocktail. Comme dirait l’émission de Paris Première, je lui accorde un ‘Très Très Bon‘ !

Je serai curieux de voir ce même cocktail réalisé avec Bulldog Gin, un gin qui utilise justement le pavot dans ses botaniques.

On sent l’attention portée dans les réalisations. Le rythme de service n’étant pas à la chaîne (soutenu néanmoins !), les 2 bartenders s’amusent à faire des variations pour les clients.
Pour mon second drink, je laisse carte blanche à Javier en lui donnant comme simple brief, un cocktail masculin avec du Citadelle Gin. Sa vision personnelle d’un Negroni remplit parfaitement le contrat !

Negroni Revisité
– Citadelle Gin
– Fernet Branca
– Sherry Fino
– Punt e Mes
– Spanish Bitter

Réalisé à la cuillère, et non au shaker, le côté mentholé du Fernet Branca frappe les esprits au début. Puis chaque alcool a sa part du gâteau offrant une vraie évasion en bouche. On a vraiment l’impression que ce cocktail me raconte une histoire. Il est dans l’ensemble un peu amer pour mes goûts mais justement, c’était aussi pour ça que je lui avais fait cette demande. C’est toujours en dégustant de bonnes choses que l’on affine son palais !
Pour info, le Spanish Bitter est une élaboration à base de Camomille, racines d’Oris, racines d’Angélique et zeste de citron. Un bitter parfaitement adapté au Gin !

Ma casquette de FoodReporter devra repasser, la luminosité étant réduite. Il faudra par vous même venir découvrir ces très bons cocktails. Et si vous avez l’occasion d’échanger avec ces 2 bartenders, allez-y, ça vaut le coup.

Merci maestros, vous avez assuré !

Prescription Cocktail Club
23 Rue Mazarine
75006 Paris
01 46 34 67 73
www.prescriptioncocktailclub.com

 

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.