Earl Grey MarTEAni

Après avoir découvert un cocktail élaboré avec du thé Long Jin lors de Cocktails Spirits (je vous le présente bientôt), c’est le très respectable site Bottoms Up qui s’y met aussi. Et il n’y a pas à dire, son MarTEAni était terriblement séduisant, alors j’ai succombé à la tentation.

Dans cet article, François nous raconte l’origine de ce cocktail tout droit sorti du Pegu Club de New York. Audrey Saunders, la chef barman du lieu, est à l’origine de ce cocktail qui contrairement à son nom n’est pas réellement un Martini ; la recette s’apparente plus à un Sour.

Ce qui m’intéressait particulièrement dans ce drink était le fait de faire infuser le Gin avec le thé. Ce n’est pas seulement un mix, il y a une préparation en amont. Et comme cette tendance continue son petit bonhomme de chemin, je peux vous avouer que j’ai quelques flacons tests en ce moment dans cet univers. Bref, j’ai donc suivi les conseils de François en m’appuyant sur le gin Tanqueray pour ma réalisation. Pour le choix du thé, j’ai sélectionné un classique des classiques avec ‘Polka‘ de chez Chris’Teas.

On laisse macérer 2 heures à température ambiante, on filtre et on conserve de préférence au réfrigérateur. Une fois votre préparation opérationnelle, il est temps de passer à l’étape d’après.

Earl Grey MarTEAni
– 5,25 cl. de Gin infusé
– 2,25 cl. de jus de Citron frais
– 3 cl. de sirop simple
– 1 blanc d’œuf

On débute en shakant énergiquement l’ensemble des ingrédients sans glaçons. Puis on recommence la même opération mais avec les glaçons.
J’ai fait plusieurs essais en diminuant la quantité de sucre car ce n’est pas ce que je préfère dans les cocktails ; Et j’ai également légèrement augmenté la quantité de gin. Le spiritueux infusé avec le thé apporte une nouvelle dimension à la dégustation. C’est là que l’on voit tout le potentiel du Gin ! Ces deux produits élégants se marient parfaitement ensemble et se conjuguent à merveille par ce temps hivernal.

Il ne vous reste plus qu’à vous installer confortablement et de mettre Lucidity de Tame Impala. Et là vous verrez que tout s’éclaircira ; toutes les réponses aux questions, même les plus profondes, deviendront limpides et douces !


 

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

2 réponses sur “Earl Grey MarTEAni”

  1. So chic ! Voilà quelques semaines que l’idée de préparer en amont des petites recettes sous le manteau me taquine. Je vais franchir le pas grâce à toi.
    Dans la même veine, voici le #SmokedNegroni que j’ai pu déguster à l’#Apotheke à NY. A base de thé également et avec un zeste d’orange légèrement caramélisé à la flamme pour donner son goût de fumé (hallucinant au passage) .

    Cheers !

    Posté par God Bless Bacchus | 28 février 2013, 16 h 57 min
  2. Cela doit être vraiment intéressant d’avoir des notes différentes venant d’un zeste d’orange ! Comme quoi, tout n’est que subtilité 😉

    Posté par extraterrien | 4 mars 2013, 21 h 34 min

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.