Juniper Sling – Penhaligon’s

Se parfumer au Gin ! Jamais je n’aurais imaginé pouvoir le dire. Pourtant la maison anglaise Penhaligon’s vient de lancer Juniper Sling. Une fragrance sortie tout droit d’un bar des années 20 où le gin coulait à flot.

Après de nombreuses années, je dis Bye bye Marc Jacobs Men et bonjour Juniper Sling ! Ce parfum mixte est comme un bon London Dry Gin, la baie de genièvre y tient une influente place et ses nuances me donnent l’impression d’être dans un bon cocktail.
On doit cette petite folie au Master Perfumer Olivier Cresp et à Thierry Hernandez, le directeur du bar du Plaza Athénée (et en plus ils sont français !).

Le célèbre adage d’Alfred de MussetQu’importe le flacon pourvu qu’on est l’ivresse‘ est ici d’une grande exactitude. Passez le packaging typique de la maison Penhaligon’s avec son noeud papillon, dont je ne suis pas très fan, Juniper Sling est vraiment un hommage délirant aux années 20.
Je ne sais pas si l’abus de ce parfum donne des envies de danser, en tout cas, la vidéo de présentation est excellente, elle ne se prend pas du tout au sérieux et distille avec classe et euphorie une ambiance tout simplement jubilatoire !

Pour le porter depuis quelques jours je dois avouer que la baie de genièvre est reconnaissable. Comme je ne suis pas ‘Nez’ dans la parfumerie, je vous livre les notes aux différents stades :
Notes de tête : Cannelle, Orange Brandy, Angélique, Baie de Genièvre.
Notes de coeur : Cardamome, Cuir, Poivre noir, Bois d’Iris.
Notes de fond : Sucre Brun, Cerise Noire, Vetiver, Ambrox®.

La distribution étant sélective, il n’est pas toujours facile de le trouver. Mais c’est aussi ce qui fait son charme, ne pas porter le parfum de monsieur ou madame tout le monde. Alors la première étape de votre périple, sera le site de Penhaligon’s pour trouver la boutique la plus proche.

Et pour vous remettre de vos émotions, un Dry Martini fera parfaitement l’affaire !

Tarifs : 95€ les 50 ml. et 120€ les 100 ml.
Boutique France : 209 rue Saint Honoré, Paris 1er

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.