La Candelaria

Dans la catégorie ‘Speakeasy‘, La Candelaria mérite amplement sa place sur le podium. Il faut pousser la toute petite porte blanche au fond de cette Taqueria grande comme un mouchoir de poche pour découvrir une chaude ambiance.

Et pourtant nous sommes dimanche soir mais ce lieu trendy est plein à craquer ; il est difficile d’atteindre le bar, j’aurai dû emporter mon masque de Lucha Libre, j’y serais arrivé plus facilement ! On a l’impression d’avoir changé de pays, par la déco, les langues différentes qui hurlent tout autour, la traversée de la Taqueria n’était qu’un prélude. Oui ! J’arrive enfin à attraper une carte.
Tequila, Mezcal bien sûr mais pas que. Il y en a pour tous les goûts.

Le Pondichery est une valeur sûre, alors hop on crie un peu et le voilà commandé.

Pondichery
– Gin
– Sirop de Cardamome
– Galliano
– Citron jaune
– Verveine

C’est frais, sympathique, assez classique dans sa construction mais l’équilibre est bon.

Oh mais que vois-je une petite table se libère. Immédiatement squattée, il est temps d’aller commander quelques tacos dans la Taqueria. Au poulet, aux champignons, au fromage de brebis, des plats croustillants et généreux à manger avec les doigts !

Bon, sur la carte il y a aussi La Guêpe Verte. Il faudrait quand même que je la salue. C’est elle qui a gagné le concours de meilleur cocktail lors du dernier Cocktails Spirits.

La Guêpe Verte
– Tequila infusé au piment
– Jus de Citron
– Sirop d’Agave
– Feuilles de Coriandre
– Tranche de Concombre

L’attaque est très fraiche, l’ensemble est agréable la guêpe est à ce stade encore une Maya l’abeille mais elle ne tarde pas à montrer son vrai visage. Le piment arrive rapidement et je me demande si l’infusion n’a d’ailleurs pas été un peu trop longue car la bouche en prend quand même un sacré coup.

Comme tous les bars à cocktails, c’est une adresse agréable quand le volume humain diminue et qu’il est possible de circuler. L’ambiance boite de nuit (boite de conserve) ne colle pas avec cet esprit speakeasy. Avec des tarifs entre 11€ et 12€ par cocktail, c’est raisonnable par rapport au plaisir procuré ! Non vraiment, ça reste une valeur sûre. Il faudra aller tester sa petite soeur, le Glass, qui a ouvert il y a quelques semaines dans le quartier de Pigalle.

La Candelaria
52 rue de Saintonge
75003 Paris
01 42 74 41 28
www.candelariaparis.com

 

.

 

crédits photo de couverture : Barmag.

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] parlais du Cocktail Book créé par la maison Cognac Ferrand. Parmi les recettes, le Pondichery de La Candelaria était une de mes préférées. Mais comme je n’avais pas de sirop de cardamome, j’en […]

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.