Japanese Cocktail

Avec un nom pareil, on pourrait croire que ce cocktail va se composer de saké ou autre boisson nippone. Il n’en est rien puisque c’est avant tout à base de cognac que le Japanese Cocktail se caractérise. Et vous allez voir, c’est un drink parfait pour le printemps et l’été.

La recette nous vient d’un des pères du cocktail, le grand Jerry Thomas. En effet le Japanese Cocktail fait son apparition dans le recueil The Bar-Tender’s Guide édité en 1862.

Et 154 année plus tard, on le déguste toujours avec plaisir ! Surtout que les ingrédients sont simples et qu’ils sont faciles à se procurer.

Japanese Cocktail
– 6 cl. de Cognac
– 1,5 cl. de sirop d’Orgeat
– 2 dashes d’Angostura bitters ou Boker’s bitters.

L’élaboration se fait au verre à mélange. Avec de la glace, on rafraichit puis on exprime un zeste de citron après avoir versé le contenu dans un verre à cocktail.

 

Si vous êtes à la recherche d’un cocktail, frais, légèrement onctueux et facile à réaliser, dites bonjour au Japanese Cocktail !

Peut-être un peu trop sucré à mon goût, mais là encore, il est possible de réduire légèrement la quantité d’orgeat si vous le souhaitez.
Vous pouvez aussi le faire vous même (en suivant la recette de Cocktail Molotov) ou opter pour celui de chez Monin, très aromatique, ça embaume l’amande rien qu’à l’ouverture !

Côté cognac, il est préférable de prendre un VSOP pour ses notes plus florales et fruités. Avec le Cognac Pierre Ferrand 1840, vous avez également un spiritueux parfaitement adapté aux cocktails.

Et question musique ?
Allez, on joue sur les clichés cognac x R’n’B ! Mais il n’est pas nécessaire de partir dans une armada gros bras surtout quand le son vient de Londres ! Avec AlunaGeorge, et le mordeau You Know You Like It, c’est frais, entrainant, un brin d’élégance en plus et une voix qui laisse exhaler une mélodie suave. Mais vous avez la définition parfaite de notre Japanese Cocktail !!

 

 

& pour rester dans l'esprit :

Discussion

Pas de commentaire pour cet article.

Poster un commentaire

Si à 50 ans on n’a pas vécu un moment extraterrien, c’est qu’on a raté sa vie.
Pour toute information : cocorico(at)extraterrien.com
N’oubliez pas de consommer avec sagesse.
Delicious times improve our lives, happy the man who share them.
To get in touch : cocorico(at)extraterrien.com - Drink responsibly.
© extraterrien 2009 - 2017.